Rail : Québec n'a plus d'échéancier pour la réfection vers Gaspé

le jeudi, 03 février 2022

Québec n’a plus aucun échéancier pour la réfection du rail jusqu’à Gaspé et repousse à 2024 la date pour atteindre Port-Daniel-Gascons.
C’est le nouvel échéancier donné jeudi après-midi par le ministère des Transports aux élus de la région alors que les cibles étaient fin 2022 pour Port-Daniel-Gascons et 2025 pour Gaspé.
Plusieurs éléments amènent ce délai.
Le président de la Société du chemin de fer de la Gaspésie, Éric Dubé, explique que les fonctionnaires lui ont évoqué la pénurie de main-d'oeuvre, les défis techniques, environnementaux et la pandémie. 
Le maire de Gaspé, Daniel Côté, a lancé d'entrée de jeu " ne pas être de bonne humeur ", rappelant que le 5 mai 2017, le premier ministre Couillard promettait 2022. Le 21 août 2019, le premier ministre Legault promettait 2025. Et aujourd'hui, on n'a même plus d'échéance. 
La volonté est toujours présente de se rendre à Gaspé, mais ce retard aura des impacts pour le développement économique de la pointe alors que le maire souligne qu'il ne peut même plus donner d'échéancier aux entrepreneurs.
Et ces impacts se feront aussi sentir sur la société du chemin de fer. Pour le transport de ciment, la société gère comme si le train était déjà à l'usine et s'occupe du transbordement. La société assure tous les coûts du transport. Le délai aura un impact financier.
La société se tournera vers Québec pour les coûts supplémentaires. Le gouvernement ne ferme pas la porte à un soutien.
Joint par CHNC, le cabinet du ministre des Transports a fait savoir que François Bonnardel ne commenterait pas le dossier pour le moment.