Rail : 10 ans n'est pas conforme à la réalité, selon Québec

le mercredi, 18 mai 2022

Le cabinet du ministre des Transports affirme que l’échéancier de 10 ans n’est pas conforme à la réalité.
Lundi, la présidente-directrice générale de la Société portuaire du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie, Anne Dupéré, avait avancé un horizon de cinq à 10 ans réhabiliter le rail jusqu’à Gaspé.
Aux bureaux de François Bonnardel, on indique travailler pour réduire les délais au maximum et qu’aucun gouvernement n’a investi autant sur le rail que la CAQ.
Le cabinet rappelle que plus de 100 millions $ ont été investis et 135 millions $ sont réservés pour la suite, écorchant au passage les libéraux qui ont laissé des infrastructures désuètes.
Le gouvernement ne peut toujours pas avancer de date pour Gaspé.