Les infirmières veulent que Québec tienne compte des réalités régionales

le mercredi, 23 novembre 2022

Le syndicat représentant les infirmières en Gaspésie demande à Québec de tenir compte des particularités régionales dans la négociation de la prochaine convention collective.
Le président Syndicat des infirmières, auxiliaires et inhalothérapeutes de l’Est-du-Québec, Pier-Luc Bujold, rappelle que le défi de main-d’œuvre est important au CISSS de la Gaspésie.
Certaines régions ont des mesures, ce que revendique le syndicat depuis des années pour la Gaspésie.
L’abolition du temps supplémentaire obligatoire, des agences privées et la conciliation travail-famille sont prioritaires.
Le ministre Christian Dubé, veut améliorer le réseau, mais le syndicaliste demande que Québec consulte dans l'élaboration de son plan.