Blocage du rail : la SCFG victime du conflit

le lundi, 17 février 2020

Alors que le blocage du rail à Listuguj débute sa deuxième semaine, la Société des chemins de fer de la Gaspésie a les pieds et poings liés.
L’organisme a perdu quelques 100 000$ depuis le début de la crise alors que des micmacs appuient des communautés de la Colombie-Britannique qui s’opposent à un projet de gazoduc.
Le président de l’organisme, Éric Dubé, indique que pour l’instant des travailleurs se voient attribuer d’autres taches ou sont en formation mais que des mises à pied ne sont pas exclues si la situation perdure.
M. Dubé ajoute avoir très peu de contact avec les deux paliers de gouvernement.